Comment la médecine esthétique peut redonner vie à votre visage ?

C’est un type de médecine qui regroupe l’ensemble des actes médicaux dont le but est de changer l’apparence physique d’une personne. À ne pas confondre avec la chirurgie esthétique, qui est pratiquée par des chirurgiens et non par des médecins. Elle intervient dans le traitement des rides et des cicatrices, dans l’épilation sur le long terme, le traitement de certaines tâches pigmentaires et le retrait de certains tatouages.

Des gestes simples pour le visage

« La médecine esthétique fait partie intégrante du parcours bien-être », explique le site centrenation.fr, centre de médecine esthétique et d’épilation laser à Paris. Effectivement, on n’est pas ici sur une technique intrusive mais bien sur une méthode douce et progressive, dont le but est de conforter le client dans l’image de son corps plutôt que de modifier cette dernière drastiquement.

Médecine Esthétique Exemple

Il s’agit d’une pratique non-intrusive : en lieu et place d’utiliser des outils pour modifier le corps, on se contente de pratiques et de soins dont l’efficacité est reconnue pour aider les patients à atteindre l’objectif corporel pour lequel ils ont commencé la procédure. L’exemple le plus simple est la mésothérapie, qui est en fait l’injection d’une quantité minuscule d’agents actif dans la peau pour changer progressivement et cumulativement l’aspect de la partie concernée.

Appliquée au visage, la mésothérapie est appelée mesolifting. Sur le site d’astuce-santé.fr, ils développent notamment « la solution des injections au collagène », qui est une solution extrêmement naturelle puisqu’il s’agit d’injecter dans le corps une protéine déjà présente naturellement dans la peau. À nouveau, l’injection se fait dans des quantités insignifiantes, et qui pourtant suffisent pour pouvoir faire disparaitre les rides naissantes. Une méthode préférable de loin à la chirurgie, surtout après la lecture de ce qui suit.

Moins dangereux que la chirurgie esthétique

Dans un article de Doctissimo, ceux-ci citent le docteur Pierre Nahon qui dit « En chirurgie, le risque zéro n’existe pas ». Effectivement, quelque soit la partie du corps concernée, il n’y a pas de chirurgie sans anesthésie, à laquelle les réactions allergiques sont toujours possibles, allant de l’éruption cutanée au décès

Médecine esthétique ce qui peut être fait

Egalement, un risque hémorragique toujours présent en chirurgie pousse les pratiquants à demander l’arrêt de certains traitements qui favorisent le saignement, sans quoi ils peuvent refuser de pratiquer l’opération. Il y aussi le risque lié au produits implantés : tout ce qui est inséré dans le corps peut être origine de désagréments, par leur composition, et provoquer de graves problèmes chez le patient.

Et enfin, le dernier risque sur la liste, c’est celui de la mauvaise cicatrisation : combien de personnes ayant voulu améliorer l’image de leur corps se sont retrouvés affublés d’une vilaine cicatrice qu’il faut gommer au laser, pratique qui va à nouveau piocher dans votre portefeuille ?

En résumé

La médecine esthétique est donc, pour terminer, une méthode qui a peut-être des effets moins immédiats, mais qui se révèle tout de même beaucoup moins risqué que la chirurgie esthétique. Elle est aussi beaucoup plus naturelle que cette dernière. C’est le genre de médecine progressive qui vient peut à peut remplacer les méthodes qui présentent une efficacité parfois mitigée et qui jouissent d’une mauvaise image. Qui, lorsqu’on lui parle de lifting, ne pense pas à certains lifting ratés de stars comme on a pu voir en photo depuis des années ?

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.