Les solutions médicales pour lutter contre l’incontinence

MédecinIncontinence urinaire, n’ayez pas honte : soigner ce problème est maintenant possible. L’incontinence urinaire est un trouble très répandu, mais qui passe souvent inaperçu et qui est vécu avec une honte injustifiée.

Ce problème, les infirmières y sont régulièrement confrontées. Elles sont ainsi les mieux placées pour en parler car c’est à elles qu’incombent d’appliquer les différents types de traitement pour l’incontinence urinaire. Dans la lignée des 12 premiers mois d’une infirmière, l’une d’entre elles a pris le temps de témoigner pour passer en revue chacun des traitements. Comme vous allez le voir que tous sont appropriés au type et au degré du problème décelé.

Nous pouvons distinguer quatre types de traitement: le traitement chirurgical, le traitement ambulatoire, le traitement médicamenteux et la réadaptation du bassin.

Le traitement chirurgical

L’objectif est de reconstituer un support pour la vessie et l’urètre. La chirurgie traditionnelle traite le symptôme via l’abdomen, avec la reconstruction des structures de soutien de la vessie, en pratiquant une incision à l’avant assez étendue.

En parallèle à la chirurgie traditionnelle, il existe d’autres techniques moins invasives qui visent à réduire l’effet traumatique de l’intervention, à l’aide d’outils technologiquement avancés tels que des sondes et l’utilisation de matériaux biocompatibles.

Si la chirurgie traditionnelle implique, pour le patient, des temps de récupération relativement longs, de l’ordre de 20 jours, ces techniques moins invasives, qui font également l’utilisation d’anesthésie locorégionale, raccourcissent considérablement la durée d’hospitalisation du patient en prévoyant, à chaque cas, des solutions adaptées.

Le traitement ambulatoire des injections para-urétrales

La thérapie par injections para-urétrales, qui utilise un agent volumateur, est une alternative intéressante à la chirurgie.

La procédure d’injections para-urétrales avec Bulking Agent prévoit l’application, en ambulatoire et par utilisation de seringues spéciales, d’un gel dans les tissus adjacents à l’urètre, de façon à assurer un soutien suffisant. Il existe différents types de matériaux utilisés pour ce type de traitement, mais les plus sûres car pratiquement dépourvus d’effets secondaires, sont ceux à base d’eau.

Les injections para-urétrales sont réalisées sous anesthésie locale. A l’aide d’un cystoscope (une sorte de télescope qui permet de voir l’intérieur de l’urètre et de la vessie) on effectue trois injections d’un gel dans l’urètre (Bulking Agent), pour rétablir le mécanisme de blocage de l’urètre: ce gel est en fait composé d’un polymère qui « augmente » le volume de l’urètre.

La thérapie médicamenteuse

Les médicaments utilisés sont des hormones, antispasmodiques et parasympatholytiques. La thérapie médicamenteuse traite efficacement l’incontinence dans les cas où l’affaiblissement de la tonicité du sphincter est principalement dû à une carence hormonale en raison de la ménopause.

En alternative à tout type de chirurgie ou thérapie, il est possible d’utiliser la physiothérapie pelvienne, basée sur la capacité de solliciter et d’habituer le patient à l’autogestion des contractions musculaires.

La réhabilitation pelvienne

Le rôle de cette rééducation est essentiellement préventive, mais le progrès du matériel technologique et de l’urodynamique ont fait que la réhabilitation du bassin, peut, dans certains cas, se présenter comme une thérapie curative auxiliaire.

Son but est de renforcer les muscles du plancher pelvien par des exercices physiques spécifiques ou grâce à l’utilisation de matériel électrique pour la stimulation passive.

Au-delà du médical, des protections matérielles contre l’incontinence existent

Il existe sur le marché des solutions matérielles pratiques pour continuer à vivre comme avant avec une incontinence plus ou moins importante.

mdm

L’objectif étant d’aider les hommes et les femmes atteints de fuites urinaires de pouvoir évoluer sans soucis dans leur vie quotidienne, sans contrainte particulière en utilisant des couches, des coquilles pour les hommes, des slips et culottes en matière pvc, des changes complets adaptés à chaque morphologie. D’autres produits tels que les alèses lavables ou jetables pour les lits et fauteuils sont particulièrement utiles pour éviter tout dégât.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 6.3/10 (3 votes cast)
Les solutions médicales pour lutter contre l'incontinence, 6.3 out of 10 based on 3 ratings
This entry was posted in Témoignages. Bookmark the permalink.