Comment créer son cabinet d’infirmier libéral

Il faut savoir que la profession d’infirmier libéral est soumise à une réglementation rigoureuse. A ce titre, il est impératif de respecter à la lettre quelques procédures administratives et juridiques pour pouvoir posséder et travailler dans votre propre office médicale de professionnel soignant « libre ». Ceci dit, vous pouvez vous servir de chartes de corporations dites traditionnelles ou celles plus caractérisées comme la société civile professionnelle(SCP), la société civile de moyens (SCM) ou celle d’exercice libéral (SEL).

Que devez vous faire avant de pouvoir exercer votre métier de soignant libéral

Avant la création de votre cabinet, vous devez détenir le diplôme d’Etat infirmier français ou européen et avoir acquis la connaissance exigée pour travailler après dans ce secteur médical spécifique. L’expérience demandée représente à peu près 3200 heures de pratique, échelonnées sur 1 an durant les 6 dernières années.

Cela peut avoir été réalisé en milieu hospitalier, en cabinet médical ou même au sein d’une institution. L’installation des futurs locaux de soins est en général parcellée en secteurs répertoriant les agglomérations qui sont soit « très dotées »ou « sous dotées ».

Si votre choix se porte sur une commune « très dotée »c’est la caisse primaire d’assurance maladie qui étudie en partie votre projet, avec comme condition essentielle celle que vous garantissiez de reprendre un cabinet déjà existant pour remplacer le professionnel de santé qui cesse son activité. Cela s’appelle une demande de conventionnement.

Quelles sont les autres conditions à remplir pour ouvrir votre cabinet médical

Parmi les autres conditions à remplir pour finaliser votre demande, vous devez être propriétaire ou locataire d’un lieu technique prévu uniquement pour cette profession de santé. Puis, dans le cadre de votre métier, il est impératif de garantir à vos patients une excellente réception, leurs prodiguer les meilleurs traitements et leurs offrir des prestations de qualité afin que votre clientèle se sente parfaitement en sécurité dans votre cabinet.

Point de vue administratif, les premières démarches à accomplir sont:

  •  votre enregistrement à l’ordre National des infirmiers (ONI),
  • l’homologation de votre diplôme de l’Etat auprès de l’agence régionale de santé (ARS)dans le mois suivant votre prise de fonction,
  • l’inscription obligatoire à la sécurité sociale de votre lieu de travail pour recevoir ensuite votre carte de professionnel de santé, indispensable pour pouvoir effectuer la télétransmission des feuillets de maladie de vos patients,
  • la transmission de votre attestation d’exercice au centre de formalités des entreprises ou l’URSSAF,
  • votre adhésion à l’organisme d’assurance vieillesse des auxiliaires médicaux et souscrire une assurance responsabilité professionnelle.
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
This entry was posted in Présentation du métier. Bookmark the permalink.