Soins infirmiers : tout sur l’hygiène des patients

L’hygiène corporelle est importante, encore plus lorsque l’on tombe malade. Surtout que la propreté pour soi-même et son environnement permet à la fois de se protéger, de se procurer un bien-être physique et de faire remonter le moral.

hygiène des patients, bien être physique et moral

L’hygiène corporelle pour le bien-être physique et moral des patients

Durant la convalescence du patient, l’infirmier a deux buts, s’assurer de l’hygiène du patient et surveiller son état cutané. Lors de la toilette complète au lit, l’infirmier utilise le matériel suivant, du linge, une paire de gants de toilette et une paire de serviettes de toilette c’est-à-dire une pour le haut et une autre pour le bas du corps. De plus, lors de la réfection du lit, du linge propre est apporté ainsi que du linge propre pour le patient. Dans le cas où ce dernier est atteint d’incontinence, il lui sera fourni une protection anatomique. Concernant, le matériel d’hygiène, selon l’état du patient recommandation est faite d’utiliser du savon liquide bio comme sur Cosmetiquesnaturels.ch/fr. D’autres produits cosmétiques naturels sont aussi utilisés tels que de l’huile de massage comme l’huile d’amande douce, mais aussi de l’Eau de Cologne. Un nécessaire à raser pour les messieurs et un peu de matériel de coiffure genre peigne et brosse pour les dames. Durant la réalisation du soin, l’infirmier prépare l’installation du patient en premier tout en s’assurant du degré d’autonomie de ce dernier. Le nettoyage commence par la toilette du visage, du cou et des oreilles, des zones sensibles qui se nettoient doucement et se sèchent par tamponnement. La toilette du torse, de l’abdomen, des bras et des mains commence par le membre le plus éloigné. Par ailleurs, l’utilisation de savon naturel ou de savon artisanal aide à la protection de la peau, même cas pour le nettoyage des jambes et des pieds ainsi que de la toilette du dos, d’où l’usage des gants de toilette. La toilette des organes génitaux se fait plus en douceur à cause de la sensibilité de ces parties, mais avec une insistance au niveau des plis.

Hygiène de la chambre en hopital

Encore plus important l’hygiène de la chambre et des locaux

L’hygiène des locaux ainsi que de la chambre compte également dans le bien-être du patient. Pour ce qui est de l’hygiène des locaux, trois conditions doivent être remplies, les locaux doivent être peu contaminables, c’est-à-dire non exposés aux zones contaminées, ils doivent être peu contaminés, c’est-à-dire limiter les risques de prolifération des germes. Et enfin, les locaux doivent être facilement décontaminables, c’est-à-dire que ces derniers sont faciles à nettoyer et à désinfecter. L’hygiène de la chambre est plus ciblée, le nettoyage se concentre surtout sur les germes d’où un entretien ménager journalier ainsi que le nettoyage de la chambre après la toilette du patient et la réfection du lit. Un dépoussiérage humide est aussi effectué ainsi que le lavage du sol. En ce qui concerne l’environnement du patient, le lit est fait quotidiennement, ainsi que le petit ménage, sans oublier l’entretien journalier des sanitaires. Une fois le patient sorti, une désinfection totale de la chambre sera réalisée.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 8.5/10 (2 votes cast)
Soins infirmiers : tout sur l'hygiène des patients, 8.5 out of 10 based on 2 ratings
This entry was posted in Informations pratiques. Bookmark the permalink.