La retraite pour les infirmiers

En France, c’est un système de solidarité entre générations qui permet la distribution des retraites : les actifs d’aujourd’hui cotisent pour leurs aînés retraités. Pour leur retraite, les infirmiers relèvent du même système de calcul que les fonctionnaires. 

Principes généraux

La cotisation à une caisse de retraite est obligatoire pour tous, néanmoins, il existe des différences entre les retraites des fonctionnaires et celles des salariés du privé. Dans les deux cas, le montant de la pension retraite va dépendre à la fois de l’âge de départ à la retraite, du nombre d’années cotisées, et du salaire annuel moyen.

La réforme des retraites votée en 2010 fait progressivement passer l’âge minimum légal de départ à la retraite de 60 ans à 62 ans en 2017. Mais il ne suffit pas d’avoir atteint cet âge précis pour percevoir sa retraite à taux plein. Pour cela, il faut également respecter une certaine durée de cotisation, qui se calcule en termes de trimestres.

retraiteLa retraite des fonctionnaires permet des départs anticipés pour certaines catégories de métiers dont les conditions de travail sont considérées comme pénibles. Il s’agit des « actifs de la fonction publique ». Ceux-ci ont la possibilité de prendre leur retraite à partir de 55 ans. Dans le privé, des aménagements sont possibles, mais cela reste très peu utilisé.

Les différences de calcul

Le montant de la retraite est calculé différemment dans la sphère publique et dans la sphère privée. Ainsi, les retraités fonctionnaires ont une pension calculée en fonction des 6 derniers mois de leur salaire, sans intégrer les primes. Dans le privé, le calcul est établi sur le salaire des 25 meilleures années, dont les primes. De cette manière, les niveaux de pension des fonctionnaires sont meilleurs que ceux du privé.

Enfin, pour les familles nombreuses, une majoration de pension est possible dans les deux cas. Mais au delà du 3e enfant, la fonction publique garantit une majoration de 5% par enfant, ce qui n’est pas le cas du privé.

Prévoir sa baisse de revenus

La retraite ouvre de nouveaux horizons. La fin des contraintes liées au travail donne aux jeunes retraités une nouvelle liberté. La retraite est souvent synonyme de projets, et pourtant les retraités sont victimes d’une véritable baisse de leur niveau de vie. En effet, ils ne perçoivent en moyenne que 60% de leur dernier salaire. La seule solution pour booster leur pouvoir d’achat est alors de souscrire à une complémentaire retraite.

Comme son nom l’indique, la complémentaire retraite est un moyen de compléter sa retraite de base versée par la sécurité sociale. Un système de points est ainsi mis en place dès le début de la cotisation. Au fil du temps, les points s’accumulent et se transforment finalement en pension complémentaire. Le nombre de points accumulé est alors multiplié par valeur du point, celui-ci étant actualisé chaque année au 1er avril.

Dans ce système par répartition, c’est à la fois l’employeur et l’actif qui cotisent, mais l’employeur va finalement se charger de verser les cotisations nécessaires à la caisse de retraite complémentaire.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.5/10 (2 votes cast)
La retraite pour les infirmiers, 9.5 out of 10 based on 2 ratings
This entry was posted in Informations pratiques and tagged . Bookmark the permalink.