Les possibilités de reconversion professionnelle pour un infirmier

metier d'infirmierLa reconversion est une décision qui nécessite du courage, de la réflexion et de la détermination. Au cours de la vie professionnelle peuvent survenir divers événements qui vous amèneront éventuellement à prendre conscience de votre aspiration à changer de métier.


Tout le monde n’est pas confronté à cette situation, cependant il ne s’agit pas d’un phénomène rare: l’être humain étant en perpétuelle évolution, l’envie d’exercer différentes activités au cours de sa vie est parfaitement normale.

Dans un premier temps, il vous fait comprendre ce qui ne vous satisfait plus dans votre profession. Voici une liste non-exhaustive de propositions dans lesquelles vous vous retrouverez peut-être:
– la réalité du métier d’infirmier est loin de l’image que vous vous en étiez forgé
– vous pensez que votre hiérarchie vous déconsidère vis-à-vis des tâches à accomplir
– vous estimez votre salaire peu élevé par rapport aux actes et compétences qui sont exigés de vous
– votre métier vous plaît mais, de nature curieux(se), vous voudriez découvrir une nouvelle profession

Cette introspection constitue une étape nécessaire pour le choix de la future orientation. En effet, il est judicieux de chercher une profession ne comprenant pas ces dimensions mêmes qui vous déplaisaient dans votre précédente occupation.
Une fois ce travail psychique effectué, vous pouvez vous renseigner quant aux domaines qui vous attirent.

Deux cas de figure se présentent généralement : la reconversion dans un secteur d’activité proche de votre premier secteur et la reconversion dans un milieu très différent.
Avant tout, vous pouvez considérer l’orientation vers une autre branche du même métier. Par exemple, si vous êtes infirmier en hôpital, vous pouvez essayer de vous établir en libéral ou de devenir infirmier scolaire.

Si vous aspirez à rester dans le secteur du médical sans entreprendre de trop longues études (comme celles de médecine), vous pouvez vous renseigner sur les formations paramédicales ne nécessitant pas de passage par la faculté de médecine, comme celle d’orthophoniste (cursus en 5 ans désormais), de diététicien (BTS en 2 ans) ou d’ergothérapeute (3 années d’étude).

Si vous n’avez pas la volonté de reprendre les études (famille à charge ou simple manque de motivation), cherchez à obtenir une équivalence. Actuellement, il devient cependant de plus en plus ardu d’obtenir un nouveau diplôme sans refaire au moins une ou deux années d’études (la carrière d’enseignant par exemple est ouverte aux personnes possédant un bac+5).

Pour effectuer cette reconversion plus aisément, il est possible (selon l’endroit où vous travaillez) de demander un Congé Individuel de Formation (CIF), sachant que la priorité est donnée aux personnes de faible qualification.
Vous pouvez également demander la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) afin d’essayer d’obtenir le diplôme qui vous intéresse sans passer par des études supplémentaires, mais cette démarche est longue et parfois infructueuse.

L’important est avant tout de bien réfléchir à ce que vous désirez vraiment afin de disposer de la motivation nécessaire pour entreprendre les démarches qui s’imposent.

This entry was posted in Informations pratiques, Présentation du métier. Bookmark the permalink.