Radiesthésie, une science complémentaire pour la médecine

La méthode radiesthésique non encore reconnue comme une science médicale de nos jours, devient pourtant de plus en plus populaire.  De nombreux patients en quête de réponse à leur maladie difficile à identifier,  se tournent vers un radiesthésiste pour bénéficier de son diagnostic.

Ce que la radiesthésie pourra apporter à la médecine

La pratique de la radiesthésie est loin de faire l’unanimité au sein du corps médical. Pourtant cette science a maintes fois fait ses preuves notamment par rapport à la détection d’organes malades. Par ailleurs, la radiesthésie est non seulement simple et efficace mais aussi moins couteuse. Pour avoir plus d’informations à ce sujet, cliquez ici http://www.servranx.com

Dans la liste des diagnostics différentiels d’une pathologie difficile à cerner, un radiesthésiste pourra faire la différence. Grace à l’utilisation de la pendule, il pourra indiquer où pourrait se situer l’origine de la souffrance du patient. Certes, la radiesthésie ne prétend pas guérir en proposant le traitement le plus approprié à une maladie donnée mais elle peut par contre aider à identifier l’organe souffrant.

A l’aide de la méthode radiesthésique, il est alors possible d’augmenter les chances d’avoir des résultats positifs par rapport à une maladie difficile à discerner. Le pratiquant à l’aide d’un pendule ou d’une baguette est apte à détecter une zone cancéreuse, encore possible à guérir, bien avant un examen clinique ordinaire.

Ce que le radiesthésiste entreprend pour discerner un organe malade

Il est connu que la radiesthésie se base sur la captation des vibrations émises par des objets, des êtres vivants : humains, animaux et végétaux. Parmi les accessoires radiesthésiques utilisés figurent le pendule, la baguette ou encore une antenne de Lecher les quels peuvent être trouvés dans une boutique radiesthésie.

radiesthésie

Dans le cadre d’un examen effectué par un radiesthésiste, celui-ci se sert d’un pendule qu’il fait promener au niveau de différents organes. En passant devant les organes sains, le pendule se met notamment à osciller et dès qu’un organe malade est à proximité, elle se met en revanche à girer. En détectant une partie cancéreuse ou ulcéreuse, le pendule tourne en effet sur elle-même en opérant un mouvement de rotation.

La moindre vibration de la pendule est porteuse d’une information même infime sur l’état d’un organe même si celui-ci n’est pas encore très atteint par la maladie. Un examen radiesthésique est parfaitement susceptible de détecter un organe qui souffre en silence sans l’apparition d’aucun symptôme.

Un excellent radiesthésiste est parfaitement en mesure de repérer la cause d’une douleur, une fracture ou un organe que l’on a retiré à un malade sans pour autant être informé à l’avance. Lorsque l’on envisage de faire appel à un radiesthésiste, il faut être vigilent et notamment savoir différencier un charlatan d’un vrai professionnel.

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.5/10 (2 votes cast)
Radiesthésie, une science complémentaire pour la médecine, 5.5 out of 10 based on 2 ratings
This entry was posted in Informations pratiques. Bookmark the permalink.