Quelles mutuelles choisir lorsque l’on est infirmière indépendante ?

Les métiers de la santé comportent leur lot de risques, et le fait d’occuper un tel poste ne doit certainement pas dispenser d’une couverture adaptée. Quel choix de mutuelle pour infirmière indépendante faut-il faire ? Quelles sont les spécificités de la protection sociale qui concerne ce genre de professions libérales ? Voici quelques éléments de réponse.

A propos du statut de travailleur non-salarié

En tant qu’indépendant, vous êtes considéré comme un travailleur non salarié, ou TNS. Les TNS sont rattaché au régime social des indépendants, mais la nature et le montant des remboursements de santé à espérer de cette caisse sont semblables à ceux du régime général.

Autrement dit, vous êtes remboursés à hauteur de 70% pour vos frais médicaux, à 60% pour vos analyses médicales, ou encore à 80% dans le cas d’une hospitalisation d’une durée inférieure à trente jours. De fait, il s’avère pour vous indispensable de souscrire à une couverture sociale complémentaire.

Il importe de choisir une mutuelle infirmière adaptée aux réalités de votre profession et aux risques encourus par votre activité.

Mutuelle infirmière : quels éléments prendre en compte ?

Primordial, le montant des cotisations doit faire l’objet d’une étude sérieuse. En effet, s’il peut s’avérer tentant d’opter pour une mutuelle d’infirmière aux tarifs attractifs, la réalité des prises en charge peut très rapidement faire revenir la personne concernée sur ses positions.

Mieux vaut parfois payer un peu plus cher, afin d’être sûr de bénéficier d’une protection sociale suffisante. Nombreux sont les points essentiels à vérifier ne serait-ce qu’en rapport avec votre Sécurité Sociale, chaque personne étant unique dans ses besoins. Quels sont les services proposés par l’assureur ? Quel est le taux de remboursement proposé ? Quels sont les maladies et les risques couverts ? Il faut mettre tous ces éléments en question avant de faire son choix.

En matière de santé, les infirmiers sont bien placés pour savoir que de nombreux problèmes peuvent survenir, et ce au moment où l’on s’y attend le moins. Bénéficier d’une couverture solide est donc indispensable, d’autant plus qu’il s’agit d’un milieu au contact de nombreuses pathologies.

Quid de la loi Madelin ?

Il est important de choisir une mutuelle pour infirmière dont les spécificités sont adaptées aux réalités de votre métier. Cependant, une trop grande spécialisation peut avoir un aspect négatif sur la protection du reste de votre famille.

Fort heureusement, vous être libre d’opter pour l’assureur et la formule de votre choix, sans restriction. Seule exception, votre contrat doit répondre aux exigences formulées par la loi Madelin. Et cela est tout à votre avantage, puisque la loi Madelin définit des déductions fiscales en rapport avec vos cotisations : en d’autres termes, vous pouvez déduire de votre revenu imposable le coût de vos cotisations. Il faut donc que la formule de votre choix soit éligible à ces déductions.

Il est par ailleurs possible de couvrir non seulement le professionnel du milieu hospitalier concerné, mais également l’ensemble de sa famille. Néanmoins, seules les cotisations vous ouvrant droit personnellement à des remboursements peuvent être déduits, et non celles concernant les membres de votre famille.

Par ailleurs, depuis 2015, la déduction fiscale ne concerne que les mutuelles répondant aux impératifs des contrats solidaires et responsables, qui définissent notamment le parcours de soins coordonnés (impliquant de passer d’abord par son médecin traitant avant un spécialiste). Ces mesures font suite à la loi ANI.

Vous bénéficierez donc de remboursements amoindris si vous consultez directement un spécialiste et devez régler des dépassements d’honoraires. Il est possible d’opposer une parade à ce système en optant pour une « surcomplémentaire » santé. Cette solution présente l’avantage de pallier aux éventuels défauts de remboursement du RSI et de la première complémentaire.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
This entry was posted in Informations pratiques. Bookmark the permalink.