Médecine et commerce : quand l’art d’Hippocrate devient un business

Ce n’est plus les laboratoires pharmaceutiques seuls qui soumettent la santé aux pratiques inhérentes au monde des affaires. Le corps médical se laisse gagner par des usages qui incitent à ne plus voir comme antagonique l’appariement entre médecine et commerce. Et ce sont les pouvoirs publics qui encouragent cet état de choses. On vous propose un éclairage sur la question dans ce billet.
Des pratiques incompatibles avec les fondements déontologiques de la médecine.

Aucun passage du serment d’Hippocrate ne peut donner lieu à une interprétation qui puisse faire considérer l’art de la médecine comme une simple activité commerciale. Et pourtant, à observer de multiples travers propres au monde médical, on est bien loin de la ferveur altruiste qui doit motiver les actes d’un médecin. La première des mesures symptomatiques de ces dérives réside dans ce qu’on a dénommé par la ROSP, une parfaite illustration des relations entre médecine et commerce. Entendez par là Rémunération sur objectif de santé publique. Qu’est-ce que c’est au juste ?

Par ce principe, il est admis que l’État verse des primes aux praticiens qui ont effectué leur travail avec un excellent niveau de performance. Comment ce rendement est-il apprécié ? Les notes sont attribuées en tenant compte, entre autres, de :

  • La satisfaction donnée par le docteur en prenant la prise en compte des hypertendus
  • La justesse des examens en ce qui concerne le taux d’hémoglobine glyquée des diabétiques
  • Ou encore l’affichage régulier des horaires d’ouverture des cabinets.

À bien considérer les choses, ces actions ne relèvent en fait que du travail ordinaire d’un médecin. Mais cela a permis aux professionnels d’empocher 6700 euros de primes en 2015.

De plus, des mesures incitatives financières sont adoptées pour amener les généralistes à s’intéresser aux zones dépourvues de compétences. Par cette sorte de mercenariat, des médecins se font jusqu’à 15000 euros supplémentaires en un mois ! Comme on le voit, la médecine se commercialise, et cela ne manque pas d’induire de fâcheuses conséquences.

Female nurse

Les implications du binôme médecine et commerce

L’un des effets majeurs de la transformation en business de la médecine, c’est l’institutionnalisation d’une thérapie à double vitesse. Le phénomène s’observe même dans le règlement relatif à la structuration des professionnels en médecins conventionnés ou non. Les premiers sont obligés de se conformer au tarif remboursé par la Sécurité sociale, alors que les seconds peuvent facturer des dépassements.

Si cette délimitation permet d’orienter efficacement les patients vers les praticiens de leur choix, elle ne manque pas de créer ipso facto une médecine pour des personnes ayant un important pouvoir d’achat et une autre pour les autres. Il faut bien le reconnaître, les normes régissant le secteur 2 accentuent les liens entre médecine et commerce. Comme on peut s’en douter, il n’est pas facile de s’y retrouver entre les différents types de médecins et de spécialistes, quand on a besoin d’un professionnel de la santé.

Trouver un médecin pour se soigner efficacement

Le critère essentiel pour choisir un médecin traitant, c’est celui de la proximité de son lieu d’habitation. Mais il y a aussi l’aspect financier lié aux prix affichés par les praticiens. Ce n’est pas aisé de trouver un généraliste qui répond à ces critères, quand on n’utilise pas les bons moyens. Certes le bouche-à-oreille représente une bonne piste afin de prospecter dans le cadre de son entourage immédiat. Cependant, il présente des limites.

La voie la plus sûre d’identifier le chirurgien le plus à même de répondre vos critères de choix, c’est d’effectuer une recherche sur Internet. De nombreux annuaires de médecins spécialisés vous donnent cette possibilité. Où que vous soyez sur le territoire français, vous pouvez vous mettre en contact rapidement avec un médecin.

Que médecine et commerce fassent désormais une combinaison de plus en plus officialisée n’est plus à démontrer. Cela entraîne des conséquences, dont une médecine à géométrie variable. Les annuaires de médecins permettent de dénicher facilement le praticien de son choix. Profitez de leur utilisation facile et gratuite !

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
This entry was posted in Humeurs. Bookmark the permalink.