Qu’est-ce qu’une maladie auto-immune

Les maladies auto-immunes sont les cas où le système immunitaire ne se met plus à combattre les antigènes ou les infections, mais s’attaque au propre organisme de l’individu. C’est un dysfonctionnement du système immunitaire qui peut avoir des causes internes (génétique) ou externes comme l’environnement.

Comment fonctionne une maladie auto-immune ?

Le système immunitaire produit normalement des anticorps lorsque l’organisme est attaqué par des virus ou des bactéries. Dans ce cas, l’organisme reconnaît les corps étrangers et les cible spécifiquement afin de les mettre hors d’état de nuire. Il arrive cependant que ce système de défense naturel fonctionne mal, et qu’au lieu de s’attaquer à des corps étrangers, il combatte les propres tissus et cellules du patient.

C’est le cas du diabète de type 1, de la sclérose en plaques ou encore du psoriasis.
Certaines maladies auto-immunes sont génétiques et se « réveillent » à cause de la présence d’un antigène. D’autres sont dues à un dysfonctionnement du système immunitaire.

Par exemple, lorsqu’un corps étranger ressemble fortement à un corps normal de l’individu, les défenses vont s’attaquer non pas seulement au corps étranger, mais également au corps normal.

Quels sont les symptômes d’une maladie auto-immune ?

Tout d’abord, il s’agit de préciser que les femmes sont plus touchées que les hommes par ces maladies, une des possibles explications pouvant être les hormones. Il existe plus de 80 maladies de ce type, cependant on peut déceler trois caractéristiques communes. Il peut n’y avoir qu’une seule de ces caractéristiques autant qu’il peut y avoir les trois à la fois. Une maladie auto-immune peut endommager ou détruire les tissus et les cellules, altérer la croissance d’un organe, et/ou altérer la fonction d’un organe.

En règle générale, le patient ressentira également de la fièvre et de la fatigue. De façon plus spécifique, la santé du patient sera affectée par de la gêne à respirer, des douleurs à certains endroits, voire de la confusion mentale.

Traitements des maladies auto-immunes

Il existe plusieurs manières de traiter ces maladies. Dans la plupart des cas, on ne peut pas en guérir totalement, mais les symptômes sont réduits et contrôlés. On peut ainsi utiliser des médicaments immunosuppresseurs, qui vont diminuer les défenses du système immunitaire.

Ce traitement, bien qu’efficace contre la maladie, expose cependant le patient à d’autres maladies. Est également possible un traitement par plasmaphérèse. Dans ce cas, le sang du patient va être prélevé, filtré de ses auto-anticorps défaillants, puis réinjecté dans l’organisme.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
This entry was posted in Généralités. Bookmark the permalink.