De cigarette à e-cig : attention à ces 3 erreurs fréquentes

Même si vaporiser est mieux que fumer, si vous commencez à utiliser un vaporisateur, vous risquez de tomber dans une gamme de pièges qui peuvent vous décourager de continuer à vous adonner au vapotage. Ces erreurs incitent les gens à créer des mythes infondés sur la vaporisation. Découvrez dans notre guide, les 3 erreurs les plus courantes que commettent les utilisateurs lorsqu’ils passent du tabac traditionnel à la cigarette électronique.

Vaporisateur de basse qualité

La première et la plus commune erreur commise par ceux qui entrent dans le monde de la vaporisation est le choix d’un vaporisateur de faible qualité. Le choix n’est pas plus facile si certains vendeurs avides essaient de vous convaincre qu’un vaporisateur en plastique fabriqué par un fabricant chinois totalement inconnu, changera votre vie pour toujours.

Si vous les laissez vous piéger pour acheter une telle « merveille », vous les laisserez gâcher votre expérience dès le début. Cela peut donner deux résultats: vous en arriverez à la conclusion que soit la vaporisation n’a aucun effet sur vous et vous vous découragez soit vous décidez d’acheter un autre appareil de bien meilleure qualité.

Si vous achetez votre vaporisateur sur un site de cigarette électronique fiable comme Vapoclope.fr, vous ne rencontrerez pas une telle erreur. Les appareils qui y sont vendu sont tous de très bonne qualité et proviennent de fabricants renommés. Ils sont également fabriqués à partir de matériaux sûrs et garantissent une grande expérience de vaporisation.

Technique d’inhalation incorrecte

La technique d’inhalation de vapeur diffère du tabagisme. Dans la majorité des cas, la vaporisation nécessite une inhalation très lente de la vapeur. Si vous inhalez trop vite et trop fort avec un vaporisateur à conduction, la clearomiseur peut refroidir très vite (en raison de la grande quantité d’air frais provenant de l’extérieur), ce qui réduit la qualité de la vapeur.

L’air chaud pourrait donc ne pas avoir assez de temps pour chauffer correctement le liquide afin d’obtenir la bonne quantité de substances actives, ce qui rendrait la vaporisation moins efficace. Pour ces raisons, la majorité des vaporisateurs (à la fois de conduction et de convection) nécessitent une inhalation longue et lente. Si vous vous en tenez à cette technique, votre expérience de vaporisation donnera de bien meilleurs résultats.

Vaporisation trop intense dans un laps de temps trop court

Une autre erreur est le résultat d’un manque de connaissance sur la vitesse des effets de vaporisation. La vaporisation diffère largement du tabagisme traditionnel, auquel cas nous pouvons en ressentir immédiatement les résultats. Comme vous le savez déjà, la vaporisation est très efficace. Cependant, lorsque vous utilisez un vaporisateur, vous devez savoir que les résultats sont accompagnés d’un léger délai pouvant aller jusqu’à quelques minutes.

Un utilisateur inexpérimenté peut penser que le vapotage ne produit aucun effet et continuera l’inhalation jusqu’à ce qu’il obtienne les résultats satisfaisants. C’est une erreur ! Si vous le faites, vous ressentirez probablement un effet beaucoup plus fort que ce à quoi vous vous attendez. Cela signifie que l’expérience peut devenir trop écrasante.

C’est pourquoi nous recommandons que chaque débutant inhale 4-5 fois, attend quelques minutes et vérifie ensuite ce qu’il ressent. Pour tous les débutants, il s’agit d’un moyen beaucoup plus sûr de se vaporiser qu’une inhalation rapide d’une grande quantité de vapeur.

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
This entry was posted in Généralités. Bookmark the permalink.